Barthes et le Discours Moderne

by Fe'linoïd Lazuli

“Pour toute action romanesque (relevée par le discours du roman classique), il y a trois régimes possibles d’expression. Ou bien le sens est énoncé, l’action nommée, mais non détaillée […] Ou bien le sens étant toujours énoncé, l’action est plus que nommée: décrite […] Ou bien l’action est décrite, mais le sens est tu: l’acte est simplement connoté (au sens propre) d’un signifié implicite […] Les deux premiers régimes, selon lesquels la signification est excessivement nommée, imposent une plénitude serrée du sens, ou, si l’on préfère, une certaine redondance, une sorte de babil sémantique, propre à l’ère archaïque – ou enfantine – du discours moderne, marqué par la peur obsessionnelle de manquer la communication du sens (sa fondation); d’où, en réaction, dans les derniers (ou “nouveaux” romans), la pratique du troisième régime: dire l’événement sans le doubler de sa signification.”

 

Roland Barthes –  S/Z

Advertisements